Ce n’est pas le premier scandale dans lequel Yves Léonard est impliqué

Yves Léonard est devenu la cible de toutes les critiques après avoir violemment agressé la mairesse de Tabarre, Nice Simon, qui est également sa conjointe. C’est une femme traumatisée et couverte d’ecchymoses qui s’est rendue à une conférence de presse mercredi 3 octobre pour expliquer les causes qui ont mené à cette agression.

Nice Simon aurait barré la route à Yves Léonard et le commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets, Yvon Jean Noël qui tentaient de mettre fin à un dossier de corruption sur la gestion de l’ancienne administration communale de Tabarre. Frustré par le comportement de sa conjointe, Léonard a saisi les clés de la maison, de la voiture de Nice Simon avant de l’agresser violemment.

Réputé comme proche du pouvoir Tèt Kale, ce n’est pas la première fois que le nom d’Yves Leonard est cité dans un scandale. En juin dernier, il a été dénoncé par les habitants de Pèlerin 5 dont les maisons ont été détruites.

Selon les révélations de ces victimes Yves Léonard est le propriétaire de la maison où vit Jovenel Moïse. Il aurait demandé au commissaire du gouvernement, Ocname C. Daméus de procéder à l’opération de démolition de ces maisons.

« Ocnam Clamé Daméus déclare que les maisons concernées sont construites sur le domaine privé de l’État. C’est faux. Il ne l’a jamais prouvé. Nous avons acheté nos terres des mêmes héritiers qui ont vendu à Yves Léonard. Si nos maisons sont sur les domaines privés de l’État, il en est de même pour la maison d’Yves Léonard, où vit le président », avait déclaré une victime au Nouvelliste.

Le député de Kenscoff, Alfredo Antoine, dans ses interventions avait critiqué le comportement d’Yves Léonard tout en l’accusant d’avoir « induit les autorités en erreur ». Selon Fito Mertilus, l’un habitants victimes du déguerpissement, les persécutions de Léonard contre ses riverains remontent jusqu’en 2012.

« À l’époque, nous étions persécutés par Yves Léonard. Il voulait acquérir toutes les propriétés situées tout près de sa maison. Il a effectivement détruit une maison dans la zone avec le support d’individus armés. Jusqu’à présent, cette affaire est devant la justice. Cette année, parce que sa maison a été louée au Président de la République, il use de son pouvoir pour nous attaquer. Si l’opposition fait un tollé avec le dossier, c’est justement parce que le pouvoir en place lui a donné du grain à moudre », avait-il ainsi expliqué au journal Le Nouvelliste.

Trois mois plus tard la Justice n’a jamais donné suite à cette affaire.

Présent en conférence de presse, l’avocat de Mme Simon a informé qu’une plainte sera déposée formellement au cabinet d’instruction contre Yves Léonard. La mairesse a, pour sa part, déclaré qu’elle espère obtenir justice malgré les défaillances constatées au niveau du système juridique.

Commentaires via Facebook

Recommended For You

mm

About the Author: La Redaction

ut Phasellus dictum vel, Curabitur Praesent leo consequat. ut felis Lorem massa